Le renforcement du rôle économique de la femme au Nicaragua

Fondée au Nicaragua en 1989, l’Association alternative pour le Développement Intégral des Femmes (ADIM, pour Asociación Alternativa para el Desarrollo Integral de las Mujeres) s’est donnée pour mission de contribuer à l’autonomisation des femmes pauvres dans les zones rurales et péri-urbaines.

La proposition d’offrir des services de micro finance avec une perspective de genre est partie de l’initiative d’un groupe de femmes basées à Masaya, « Cité des Fleurs », située à une vingtaine de kilomètres de Managua, la capitale du pays. Par leur travail en tant que micro-entrepreneuses, ces femmes avaient déjà développé un leadership au sein de leurs communautés : c’est tout naturellement qu’ADIM en est issue.

ADIMLa cliente typique d’ADIM a entre 45 et 60 ans, est pauvre et néanmoins est la seule source de revenus de sa famille. Ceci grâce aux activités qu’elle est parvenue à développer de sa propre initiative. Le montant moyen des prêts accordés tourne autour des USD 300, ce qui est bas pour l’Amérique Latine. Par cette politique de prêts modestes, ADIM parvient à atteindre un plus grand nombre de clientes potentielles dans le besoin.

Le FIG soutien ADIM depuis 2007 en lui permettant d’accéder aux crédits de banques locales. L’argent emprunté offre l’opportunité aux bénéficiaires finaux de développer leurs activités économiques dans les domaines du commerce, de la petite entreprise, des services et de l’agriculture.

Visitez le site internet de ADIM

Les commentaires sont fermés.