La garantie du FIG

therese-kanlinsouPour les coopératives agricoles et les IMF, l’obtention d’un crédit est indispensable pour répondre aux besoins de leurs membres, financer des investissements tels que l’achat d’équipements agricoles, ou développer de nouveaux projets. Toutefois, elles rencontrent de grandes difficultés dans leurs démarches auprès de banques locales, qui réclament des garanties solides.

Le FIG s’attaque à ce problème en appuyant des organisations avec un potentiel de développement et des objectifs sociaux clairement définis. Par l’octroi de garanties bancaires, le FIG leur permet de renforcer leur crédibilité auprès des banques et ainsi d’obtenir des financements.

La garantie du FIG ne couvre jamais plus de 50% du prêt obtenu par le bénéficiaire. Par ailleurs, celui-ci doit devenir membre du FIG en acquérant des parts sociales représentant au minimum 5% du montant de la garantie émise. En cas de défaut de payement, ce montant est utilisé en premier lieu pour couvrir l’appel de garante. Ainsi, tous les acteurs participent au risque de crédit et se sentent impliqués dans le succès de l’opération.

Au fur et à mesure que nos partenaires remboursent leurs crédits, les conditions proposées par les banques s’améliorent jusqu’au jour où elles considèrent ces organisations comme des clients dignes de confiance.

Pour connaître plus en détail les conditions d’obtention d’une garantie, veuillez contacter notre secrétariat à Genève.